Les pays appuient l’objectif mondial d’émissions nettes zéro/nulles/de réduire à zéro les émissions nettes à l’horizon 2050 pour une aviation durable

Les ministres et hauts fonctionnaires ont conclu des pourparlers de haut niveau sur l’environnement au siège de l’OACI à Montréal le 22 juillet 2022, à l’appui d’un objectif mondial collectif de réduction à zéro des émissions nettes de carbone d’ici 2050.

 

Montréal, le 25 juillet 2022 – Les ministres et les responsables engagés dans des pourparlers de haut niveau sur l’environnement sous la houlette de l’OACI ont exhorté les pays à coopérer davantage par le biais de l’institution onusienne en vue d’un objectif mondial ambitieux à long terme (LTAG) d’émissions nettes de carbone nulles/de réduction à zéro des émissions nettes de carbone d’ici 2050, à l’appui de l’objectif de l’Accord de Paris en matière de température.

 

Des conclusions ont été adoptées vendredi soir après quatre jours de délibérations entre ministres et hauts fonctionnaires représentant 119 pays au siège de l’OACI à Montréal, avec plus de 700 participants d’États et d’organisations internationales connectés virtuellement.

 

Reconnaissant que les circonstances particulières et les capacités respectives des États détermineront leur capacité d’action selon leur propre échéancier, tout en mettant en avant un esprit de collaboration basé sur le dialogue constructif et le respect de la diversité, les nouvelles conclusions contribueront à une transition juste et verte pour la décarbonation de l’aviation internationale.

 

Le Président du Conseil de l’OACI, M. Salvatore Sciacchitano a reconnu que « leadership exceptionnel et l’excellente présidence » de la réunion par le ministre des Travaux publics du Guyana, M. Juan Edghill, avaient joué un rôle crucial dans le processus de consultation et de coordination à l’appui de l’accord.

 

Les résultats de la réunion seront examinés par le Conseil de l’OACI en août, puis par les 193 États contractants à la Convention de Chicago relative à l’aviation civile internationale lors de la 41e session de l’Assemblée de l’OACI qui se tiendra en septembre.

 

Dans son discours de clôture des débats qui auront duré quatre jours, le Secrétaire général de l’OACI, M. Juan Carlos Salazar, a souligné que « se remettre des effets de la pandémie va de pair avec lutter contre les changements climatiques. En tant que secteur mondial, l’aviation a l’occasion rêvée de jouer un rôle de chef de file à l’heure de « reconstruire en mieux » pour un avenir durable et sans carbone ».

 

La réunion a permis d’examiner les contributions des États et des organisations internationales présentant de nombreux scénarios et possibilités de réduction des émissions de CO2 dans le secteur, sur la base des dernières innovations technologiques, de nouveaux types d’aéronefs et procédures d’exploitation, et d’une capacité de production mondiale accrue de carburants d’aviation durables (SAF).

 

Le rapport LTAG élaboré par le Comité de la protection de l’environnement en aviation (CAEP) du Conseil de l’OACI a été décisif pour parvenir à un accord concret sur l’objectif mondial. Il continuera à sous-tendre les discussions sur la réduction des émissions de CO2 de l’aviation auxquelles les États se livreront pendant la 41e session de l’Assemblée.

 

« Poursuivons dans ce même esprit de recherche du consensus », a souligné M. Salazar, « avec des discussions constructives et collaboratives, au fur et à mesure que nous approchons d’un accord final et d’un résultat positif à l’Assemblée pour un objectif ambitieux mondial à long terme ».

 

Le président du Conseil de l’OACI, M. Salvatore Sciacchitano, a conclu par ces mots : « la décision d’aujourd’hui illustre parfaitement l’engagement de l’OACI à contribuer à la lutte contre les changements climatiques en décarbonant l’aviation civile ».

 

Ressources pour les rédacteurs

Réunion de haut niveau de l’OACI sur la faisabilité d’un objectif ambitieux à long terme concernant la réduction des émissions de CO₂ de l’aviation internationale (LTAG)
Page d’accueil LTAG


À propos de l’OACI
L’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) est un organisme des Nations Unies qui aide 193 pays à coopérer et à partager leur ciel au bénéfice de tous.

 

Le soutien et la coordination de l’OACI, depuis sa création en 1944, ont aidé les pays à mettre en place, par des moyens techniques et diplomatiques, un réseau unique de liaisons aériennes mondiales rapides et fiables, qui relient les familles, les cultures et les entreprises du monde entier, et qui favorisent la croissance durable et la prospérité économique partout où volent les aéronefs.

 

À l’aube d’une nouvelle ère de transformation numérique et d’innovations extraordinaires en matière de vol et de propulsion, le transport aérien compte plus que jamais sur le soutien d’experts de l’OACI et les orientations techniques et diplomatiques formulées par l’Organisation pour contribuer à tracer un nouvel avenir prometteur pour l’aviation internationale. L’OACI innove elle-même pour être à la hauteur de cette mission, et diversifie ses partenariats avec les parties prenantes des Nations Unies et d’autres interlocuteurs techniques pour définir une vision mondiale stratégique et mettre en œuvre des solutions durables et efficaces.


 

Informations générales : 

communications@icao.int 

Twitter: @ICAO 

 

Personne à contacter pour les médias :

William Raillant-Clark
Administrateur des communications
wraillantclark@icao.int
+1 514-954-6705
+1 514-409-0705 (mobile)
Twitter: @wraillantclark

LinkedIn: linkedin.com/in/raillantclark/

 

 

Share this page: