Un séminaire de l’OACI donne un élan aux initiatives favorisant des aéroports plus respectueux de l’environnement

Mme Fang Liu, Secrétaire générale de l’OACI, inaugure le Séminaire sur les aéroports respectueux de l’environnement organisé par l’institution de l’ONU spécialisée en aviation la semaine dernière à son siège à Montréal. Le Séminaire avait pour objectif de permettre aux États membres de l’OACI et aux partenaires de l’industrie d’échanger des idées sur les dernières avancées technologiques, opérationnelles et politiques axées sur l’environnement et susceptibles de contribuer aux efforts que déploient actuellement les aéroports de la planète pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et assurer une exploitation plus durable.

 

Montréal, le 4 décembre 2017 – La semaine dernière, Mme Fang Liu, Secrétaire générale de l’OACI, a inauguré le Séminaire sur les aéroports respectueux de l’environnement que l’institution de l’ONU spécialisée en aviation a tenu à son siège à Montréal.


Le Séminaire avait pour vocation de permettre aux États membres de l’OACI et aux acteurs de l’industrie d’échanger des idées sur les dernières avancées technologiques, opérationnelles et politiques axées sur l’environnement et susceptibles de faciliter les efforts que déploient actuellement les aéroports sur l’ensemble de la planète pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et assurer une exploitation plus durable.


« On compte actuellement dans le monde près de 400 aéroports qui sont soit en cours de construction ou d’expansion majeure, soit encore à un stade de planification avancée de ces transformations », a fait remarquer dans son allocution liminaire Mme Liu. « Cela représente une augmentation de 25 % comparativement à 2016, cette tendance à l’expansion étant alimentée par une demande en progression constante pour les voyages aériens ».


Mme Liu a rappelé à l’auditoire composé d’experts en environnement et en politique que d’après les prévisions, les nombres de vols et de passagers transportés devraient doubler d’ici 15 ans seulement, tout comme le potentiel de l’aviation à favoriser le tourisme et le commerce et à stimuler plusieurs autres bénéfices socio-économiques durables pour les sociétés civiles dans le monde.


« Cette réalité montre à quel point il est important aujourd’hui de faire en sorte que les futures augmentations de la capacité de transport aérien soient gérées par des aéroports dont la construction ou la modernisation obéissent aux politiques environnementales optimales et aux capacités disponibles les plus pointues », a-t-elle souligné. « Sachant que 2016 a été une année record pour le déploiement de la capacité à produire de l’énergie renouvelable dans le monde, et que depuis cinq ans seulement, le coût de l’énergie solaire photovoltaïque a diminué de 80 % et celui de l’énergie éolienne, de 30 %, force est de constater que nos efforts visant à concevoir et à construire des aéroports durables en sont à un tournant historique ».


Cette importante manifestation de sensibilisation aux problèmes de l’environnement a été l’occasion d’aborder des sujets tels qu’une gestion efficace des incidences écologiques aux aéroports ; les régimes de certification des exploitants ; des solutions favorisant des sources d’énergie propre : éolienne, solaire, de biomasse et marémotrice ; les initiatives durables en matière de mobilité ; l’adaptation et la résilience climatiques ; l’engagement communautaire ; le financement de projets environnementaux et les attentes actuelles des investisseurs, ainsi que les principaux avantages qu’offrent le suivi, les comptes rendus et les efforts d’information en matière de durabilité.


Angela Gittens, Directrice générale du Conseil international des aéroports (ACI), a déclaré : « Nous reconnaissons tous que l’aviation, et notamment les aéroports dans le cas de l’ACI, ont fait beaucoup de chemin pour réduire au minimum leur empreinte environnementale. Je suis fière d’affirmer que l’ACI s’engage à travailler main dans la main avec les parties prenantes de l’aviation et à aider nos membres à améliorer toute la gamme de leurs performances écologiques ».

 

Durant la manifestation, l’OACI, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et l’Union européenne (UE) ont lancé à l’intention des gouvernements un recueil de nouveaux éléments indicatifs, outils et ressources qui ont été élaborés dans le cadre de différents projets d’assistance et de renforcement des capacités en vue d’expliquer aux États comment mettre en œuvre des mesures de réduction des émissions de CO2 provenant de l’aviation civile internationale.


L’OACI a également lancé pendant le séminaire un cours de formation en ligne sur la préparation des Plans d’action nationaux sur la réduction des émissions de CO2, conçus en coopération avec l’Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche (UNITAR) et avec l’assistance financière de l’UE, dans le cas du projet d’assistance OACI-UE intitulé Renforcement des capacités à réduire les émissions de CO2 par l’aviation internationale.


« Le Séminaire avait pour vocation de susciter la réflexion et de nous inciter à remettre en cause nos pratiques habituelles », a souligné Mme Liu. Les éléments indicatifs, les nouveaux outils et ressources que nous présentons à cette occasion sont l’illustration de l’engagement de l’OACI à participer aux partenariats et au renforcement des capacités, dans l’esprit de notre initiative Aucun pays laissé de côté et en vue de la pleine réalisation des objectifs de développement durable du Programme à l’horizon 2030 des Nations Unies.

 

Ressources pour les rédacteurs


À propos de l’OACI
Institution spécialisée des Nations Unies, l’OACI a été créée en 1944 pour promouvoir le développement sûr et ordonné de l’aviation civile internationale dans le monde. Elle établit les normes et les règles nécessaires à la sécurité, à la sûreté, à l’efficacité et à la capacité de l’aviation ainsi qu’à la protection de l’environnement en aviation, parmi ses nombreuses autres priorités. Elle est en outre l’instrument de la coopération entre ses 192 États membres dans tous les domaines de l’aviation civile.


Protection de l’environnement - Objectifs stratégiques de l’OACI
Séminaire de l’OACI sur les aéroports respectueux de l’environnement

  

 

Pour de plus amples informations, contacter :

 

Anthony Philbin
Chef, Communications
aphilbin@icao.int
+1 514-954-8220
+1 438-402-8886 (mobile)
Twitter: @ICAO

 

William Raillant-Clark
Administrateur des communications
wraillantclark@icao.int
+1 514-954-6705
+1 514-409-0705 (mobile)
Twitter: @wraillantclark

LinkedIn: linkedin.com/in/raillantclark/

 

 

Share this page: