Aucun pays laissé de côté

L’initiative « Aucun pays laissé de côté » (NCLB) met en lumière les efforts déployés par l’OACI pour aider les États à mettre en œuvre ses normes et pratiques recommandées (SARP). Elle vise principalement à mieux harmoniser la mise en œuvre des SARP à l’échelle mondiale afin que tous les États puissent profiter des avantages socio-économiques de la sûreté et de la fiabilité du transport aérien.

 

L’initiative NCLB fait aussi la promotion des activités menées par l’Organisation pour résoudre les préoccupations significatives de sécurité (SSC), constatées lors des audits de supervision de la sécurité, et pour atteindre d’autres objectifs concernant la sécurité, la sûreté et la réduction des émissions.

 

Contexte

 

En 2014, le Conseil de l’OACI a tenu sa toute première session stratégique hors siège, dont le but était de déterminer comment l’Organisation pourrait mieux communiquer avec ses États membres et améliorer l’assistance qu’elle leur apporte. Ces réunions ont porté notamment sur les fortes disparités qui existent encore dans la manière dont certains États mettent en œuvre les SARP.

 

La session hors siège a recommandé que l’OACI concentre ses activités dans les États qui affichent des taux plus élevés d’accidents ou de menaces contre la sûreté, et que l’Organisation détermine comment elle peut mieux encourager les pays développés à apporter une assistance plus complète aux pays en développement.

 

En outre, elle a décidé aussi que l’OACI elle-même accorde une assistance plus directe aux pays en développement en assurant une coordination plus active entre les États et en aidant à susciter la volonté politique nécessaire pour que les États mettent en commun leurs ressources, participent aux efforts régionaux, réservent des fonds volontaires et renforcent les capacités.

 

L’OACI a approuvé l’initiative NCLB afin qu’elle contribue à coordonner et à faire connaître les activités institutionnelles inspirées de ces priorités.

 

Share this page: