Déclaration de la Direction de l’OACI à l’occasion de la Journée de l’aviation civile internationale

 

Montréal, le 6 décembre 2020 – La Journée de l’aviation civile internationale est commémorée partout dans le monde le 7 décembre de chaque année.


Cette année, la célébration intervient à un moment de l’histoire du secteur de l’aviation civile mondiale qui restera gravé dans les mémoires, compte tenu de la pandémie de COVID-19 qui s’est traduite par une perte d’emplois et de recettes sans précédent et un affaiblissement de la connectivité aérienne sur laquelle reposent le développement durable et bon nombre d’initiatives humanitaires dans le monde.


En cette période unique dans l’histoire de l’aviation internationale, M. Salvatore Sciacchitano, Président du Conseil de l’OACI, et Mme Fang Liu, Secrétaire générale de l’Organisation, s’associent à M. António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies, pour mettre l’accent sur les grandes priorités en matière de transport aérien qui s’imposent aujourd’hui à l’échelle planétaire.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Le thème de la Journée de l’aviation civile internationale en 2020 est :


« L’innovation au service du développement de l’aviation dans le monde »


La volonté d’innover a toujours été au cœur de l’aviation, et elle a joué un rôle déterminant dans l’amélioration continue des performances qu’ont affichées les pays par l’entremise de l’OACI en matière de sécurité, de sûreté, d’efficacité et de durabilité économique et environnementale des vols internationaux.


L’innovation sera aussi au fondement de nos stratégies et de nos partenariats au service de la relance, tandis que nous nous attachons à reconstruire en mieux dans l’après-pandémie en mettant en place un réseau mondial renouvelé, plus vert et plus résilient face à la menace de futures pandémies, mais aussi plus fiable dans sa capacité à faire profiter les sociétés modernes des importantes retombées socioéconomiques de la connectivité aérienne.


Aujourd’hui, le Conseil de l’OACI, y compris son Équipe spéciale sur la relance de l’aviation, continue d’encourager la mise en œuvre de mesures novatrices et prudentes pour aider les pays à faire face à la COVID-19 et, à terme, à s’en relever. Ces travaux sont appuyés par le Secrétariat de l’OACI, qui a lui-même fait preuve d’inventivité en adaptant ses normes aéronautiques mondiales pour permettre le maintien des opérations essentielles et qui a créé des ressources et des outils de suivi adaptés à la situation de pandémie afin de garantir l’efficacité et l’harmonisation de l’action des pays en matière de transport aérien.


Ces interventions simultanées assurent le bon fonctionnement des chaînes logistiques de fret aérien cruciales au moment où le besoin s’en fait le plus sentir dans le monde, facilitent la fourniture de l’aide humanitaire vitale et des services de rapatriements familiaux par voie aérienne et contribuent à protéger chaque jour les passagers et l’équipage des aéronefs. En outre, on compte dans une large mesure sur ces chaînes logistiques pour transporter les vaccins et d’autres produits périssables et de grande valeur.


Dans le monde qui suivra la pandémie, l’innovation sera au cœur même de la nouvelle ère qui se dessine pour l’aviation, préfigurée par les avancées dans les domaines des aéronefs autonomes, des sources d’énergie et de propulsion renouvelables, des vols suborbitaux, de l’intelligence artificielle, de la fabrication additive, des mégadonnées, des chaînes de blocs et de bien d’autres innovations prometteuses qui transforment le transport aérien tel que nous le connaissons.


Les résultats concluants obtenus dans ces différents domaines se sont toujours appuyés sur l’engagement mondial en faveur de la normalisation, de l’harmonisation et de la coopération entre les pays et le secteur aéronautique sous l’égide de l’OACI. Ces devoirs et ces capacités sont plus importants que jamais, tandis que nous faisons face à un enjeu double qui consiste d’une part à maîtriser la COVID-19, et d’autre part à atténuer les incidences socioéconomiques sans précédent qu’elle a entraînées du fait de la restriction de la connectivité aérienne, tant pour les pays développés que pour les nations en développement. 

 

 

Ressources pour les rédacteurs
Portail de l’OACI sur la COVID-19
L'OACI et l'innovation
Déclarations du Secrétaire général des Nations Unies
L’OACI et les Objectifs de développement durable des Nations Unies


À propos de l’OACI
Institution spécialisée des Nations Unies, l’OACI a été créée par des gouvernements en 1944 pour appuyer leurs activités diplomatiques dans le domaine du transport aérien international. Depuis lors, les pays ont adopté, dans le cadre de l’Organisation, plus de 12 000 normes et pratiques qui les aident à harmoniser leur réglementation nationale sur la sécurité, la sûreté, l’efficacité et la capacité de l’aviation ainsi que la protection de l’environnement en aviation, et à établir ainsi un réseau véritablement mondial. Les tribunes de l’OACI offrent aussi la possibilité à des groupes du secteur, des organisations non gouvernementales de la société civile et d’autres acteurs du transport aérien officiellement reconnus de faire valoir leurs avis et leurs idées auprès des décideurs publics.

 

Informations générales : 

communications@icao.int 

Twitter: @ICAO 

 

Personne à contacter pour les médias :

William Raillant-Clark
Administrateur des communications
wraillantclark@icao.int
+1 514-954-6705
+1 514-409-0705 (mobile)
Twitter: @wraillantclark

LinkedIn: linkedin.com/in/raillantclark/

 

 

Share this page: