Qui nous sommes

À Propos

 
Le Programme de coopération technique de l’OACI apporte conseils et assistance dans l’élaboration et la mise en œuvre de projets dans tout le spectre d’activité de l’aviation civile, avec pour objectifs la sécurité, la sûreté, la protection de l’environnement et le développement durable de l’aviation civile nationale et internationale. Mené selon les larges orientations de politique de l’Assemblée de l’OACI et du Conseil, ce programme est exécuté par la Direction de la coopération technique (TCB) sous réserve de l’orientation générale établie par le Secrétaire général.
 
Depuis son établissement en 1952, TCB a mis en œuvre des projets d’aviation civile d’une valeur cumulative dépassant 2 milliards USD. Avec un programme annuel d’une ampleur supérieure à 120 millions USD, ses interventions portent sur quelque 250 projets par an, dont les budgets s’échelonnent de moins de 20 000 USD à plus de 120 millions USD. À ce jour, TCB a apporté une assistance à plus de 115 pays, quelque 1 200 experts internationaux et nationaux étant déployés chaque année.
 
Faisant partie de l’OACI, une organisation sans but lucratif, TCB peut offrir ses services aux conditions les plus favorables et avec le meilleur rapport qualité-prix, en garantissant neutralité stricte, objectivité et transparence, car elle ne représente aucun intérêt national ou commercial particulier, ni l’intérêt d’aucun donneur en général. Ses avis sont donc régis par des considérations technico-financières objectives.
 
TCB est votre partenaire pour la mise en œuvre globale de projets d’aviation.

Vision

Permettre aux pays en développement d’atteindre, dans le domaine de l’aviation civile, un niveau comparable à celui des pays développé et de partager ainsi les avantages économiques et sociaux que le transport aérien et les industries d’aviation civile qui lui sont liées génèrent aux niveaux local, régional et national dans le monde entier.
 
L’amélioration continue de l’infrastructure et des services aéronautiques, menant à l’autosuffisance dans le domaine de l’aviation, amèneront de meilleures conditions humaines, sociales et économiques. Comprenant les espoirs et les problèmes du monde en développement, TCB, grâce à son expérience, sait comment concrétiser ces espoirs et surmonter ces problèmes.  

Mission

Nos priorités sont d’améliorer la sécurité d’exploitation, la sûreté, l’efficience et la régularité de l’aviation civile nationale et internationale et de contribuer à la mise en œuvre uniforme des normes et pratiques recommandées (SARP) de l’OACI dans le monde entier. Forts de plus de six décennies d’expérience, et en faisant appel à toute l’expertise technique et toutes les connaissances disponibles au sein de l’OACI, nous avons pour mission d’apporter aux États une assistance technique en profondeur et sans rivale  dans la réalisation de leurs projets d’aviation.
 
TCB fournit un large éventail de services, incluant une assistance pour examiner la structure et l’organisation des institutions nationales d’aviation civile, moderniser l’infrastructure et les services des aéroports, protéger l’environnement, faciliter les transferts de technologie et le développement des capacités, promouvoir les normes et pratiques recommandées (SARP) de l’OACI et appuyer les mesures correctives résultant des audits du Programme universel d’audits de supervision de la sécurité (USOAP) et du Programme universel d’audits de sûreté (USAP).
 
En sa qualité d’agence spécialisée des Nations Unies pour l’aviation civile, l’OACI est en position unique pour apporter objectivement l’expertise technique et managériale nécessaire, en assurant la fourniture d’avis équilibrés, dans l’intérêt ultime des bénéficiaires.
 
En nous focalisant sur le renforcement des institutions d’aviation civile, notre but est de mettre les États en mesure de mieux faire face à l’environnement en constante évolution de l’aviation. Voir un résumé de nos principaux objectifs. 

Éthique

Comme agence spécialisée  des Nations Unies, l’OACI s’efforce de maintenir le plus haut niveau d’éthique dans l’exécution de son mandat. Il est attendu des membres de son personnel qu’ils se comportent constamment en accord avec leur statut de fonctionnaires internationaux. À cet égard, l’OACI a adopté comme sa propre norme de référence les Normes de conduite de la fonction publique internationale.

 

Les membres du personnel sont  tenus de faire preuve d’une entière discrétion sur toutes les questions en rapport avec leurs fonctions officielles. Ils ne peuvent communiquer à quiconque aucune information dont ils auraient connaissance du fait de leur activité officielle et qui n’aurait pas été rendue publique,  hormis dans l’exercice de leurs fonctions ou sur autorisation du Secrétaire général. Ils ne peuvent pas non plus, à aucun moment, chercher à tirer avantage de telles informations à des fins privées. Ces obligations ne prennent pas fin à la cessation de service.

 

Share this page: