L’OACI, l’OMD et la TIACA Renforcent leur Coopération dans la Poursuite des Objectifs de la Chaîne Logistique du Fret Aérien

MONTRÉAL, le 24 septembre 2013 – Les Secrétaires généraux de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) et de l’Organisation mondiale des douanes (OMD) ont tenu une conférence de presse cet après-midi à l’occasion de l’ouverture de la 38e session de l’Assemblée de l’OACI. Cette manifestation a suivi une réunion spéciale de stratégie que ces deux organisations ont tenue, à Londres, au début de l’année, avec l’Organisation maritime internationale (OMI).
 
Raymond Benjamin, de l’OACI, et Kunio Mikuriya, de l’OMD, ont profité de la 38e session de l’Assemblée pour braquer les projecteurs sur les efforts constants qu’ils font pour rationaliser et renforcer la sûreté de la chaîne logistique du fret aérien, vu l’importance de la question pour les avals que l’OACI cherchera à obtenir de ses États membres pendant l’Assemblée. Oliver Evans, Président du Conseil d’administration de l’Association internationale du fret aérien (TIACA), s’est joint à eux, et il a exposé d’importants points de vue de l’industrie du fret sur l’évolution actuelle de la situation et la planification. M. Boubacar Djibo, Directeur du transport aérien de l’OACI, a lui aussi participé à cette conférence de presse.
 
Plus de 1 400 délégués seront au siège de l’OACI pendant les deux prochaines semaines pour examiner une vaste gamme de questions cruciales intéressant le monde entier, dont beaucoup devraient déterminer comment les États et les exploitants géreront ensemble le trafic aérien, qui doublera d’ici 2030 d’après les projections.
 
Des partenariats internationaux efficaces à l’appui de l’assistance technique et de la coopération dans la chaîne logistique du fret aérien, en particulier dans les pays en développement et dans les régions à haut risque, sont de plus en plus essentiels au moment où les parties prenantes du monde entier s’efforcent de combattre les vulnérabilités et de créer des possibilités d’améliorer la facilitation des échanges commerciaux. En tant qu’institution spécialisée des Nations Unies dans le domaine de l’aviation civile, l’OACI a souligné dernièrement que l’aviation transporte chaque année quelque 35 % en valeur du fret mondial, c’est-à-dire des marchandises totalisant six mille milliards de dollars, et que le développement des échanges commerciaux et de la capacité de fret dans les régions émergentes demeure une priorité mondiale.
 
Raymond Benjamin, Secrétaire général de l’OACI, a déclaré :
 
« La sûreté durable de l’aviation est de nos jours une priorité fondamentale de l’OACI. Elle exige des solutions de sûreté novatrices, qui servent à maintenir ou à renforcer les procédures en vigueur et à tenir au minimum les points de contrôle et les retards, et qui sont d’un coût abordable pour les États et les exploitants d’aéronefs. L’OACI a commencé à collaborer plus étroitement avec l’OMD et avec l’industrie dans ce domaine parce que nous sommes conscients du fait que nous ne pouvons plus nous contenter de nous intéresser uniquement au segment aviation d’une expédition donnée. Pour aider pleinement les expéditeurs et optimiser la connectivité du fret pour nos clients, tous les acteurs de la chaîne logistique du fret doivent collaborer ».
 
Le Secrétaire général de l’OMD, Kunio Mikuriya, a déclaré :
 
« Un partenariat amélioré au niveau international est un facteur déterminant dans la manière dont nous relevons les défis et tirons parti des possibilités que présentent l’environnement actuel des frontières et des échanges commerciaux. Les échanges commerciaux et les voyages à l’échelle mondiale exigent des solutions novatrices et un renforcement de la coordination et de la connectivité entre toutes les parties prenantes, afin de sécuriser efficacement et faciliter les échanges commerciaux légitimes, appuyer la compétitivité économique et protéger les sociétés. L’OMD est reconnaissante à l’OACI, à l’OMI et au secteur de l’aviation pour leur appui et leur contribution alors que nous continuons à adapter les systèmes douaniers aux besoins des affaires et des sociétés modernes ».
 
Le Président du Conseil d’administration de la TIACA, Oliver Evans, a déclaré :
 
« Pour le fret aérien, le point clé a toujours été la rapidité et la fiabilité. Les échanges mondiaux du 21e siècle sont de plus en plus tributaires des transports les plus rapides, et nos clients comptent fortement sur tous les acteurs de la chaîne logistique pour que leurs denrées agricoles et d’autres marchandises sensibles au facteur temps parviennent à des marchés lointains rapidement et en toute sécurité. La TIACA est encouragée de voir que l’OACI et l’OMD collaborent davantage entre elles et avec l’aviation dans ce domaine, et, de plus, que cette coopération met déjà à disposition des outils pratiques, tels que la publication Acheminer le fret aérien dans le monde entier, qui a été lancée cette semaine, et dont la TIACA sera un des co‑auteurs de la prochaine édition ».
 
Le Directeur du transport aérien de l’OACI, Boubacar Djibo, a déclaré :
 
« L’OACI attache une importance croissante aux besoins des usagers de bout de ligne et à l’appui de toutes les initiatives qui visent à rehausser la connectivité globale du système du transport aérien. Cette priorité a recueilli l’appui de tout le secteur de l’aviation durant notre symposium OACI/McGill qui a précédé l’Assemblée, il y a quelques jours, et elle a été particulièrement utile alors que nous nous engageons dans une revue de nos politiques et de nos normes relatives à la sûreté de la chaîne logistique du fret aérien. En faisant en sorte, de concert, que les besoins des entreprises et des voyageurs seront pleinement satisfaits, tout en cherchant à augmenter le nombre de destinations que nous desservons dans le monde entier – surtout de point à point – l’OACI continuera de promouvoir le développement économique et la connectivité, deux facteurs essentiels pour les sociétés et les entreprises que nous desservons par le truchement de nos États ».
 
La 38e  session de l’Assemblée se tiendra du 24 septembre au 4 octobre.
Share this page: