Les Ministres prennent des engagements de taille à l’appui de la reprise des voyages et du commerce internationaux

 

Montréal, le 22 octobre 2021 – Plusieurs Ministres et Vice-Ministres, ainsi que les dirigeants de 24 organisations internationales ont achevé un examen approfondi des priorités actuelles du secteur du transport aérien mondial, dans le contexte de la pandémie. Ils ont officiellement pris de nouveaux engagements relatifs à des stratégies de vaccination et de gestion des risques transfrontières visant à reconstruire le transport aérien en mieux pour le rendre plus durable et plus résilient en cas de futures pandémies, et concernant d’autres priorités essentielles visant à accélérer la relance du tourisme et du commerce aériens et à reconnecter le monde.


Ces accords ont été consacrés dans une déclaration, aboutissement clé de la Conférence de haut niveau de l’OACI sur la COVID-19 qui a pris fin aujourd’hui, après neuf jours de multilatéralisme intensif dans un cadre virtuel.


La nouvelle Déclaration ministérielle, adoptée en présence de plus de 50 Ministres et Vice-Ministres, reconnaît que la crise de la COVID-19 a été grave pour l’aviation civile, et qu’elle a eu des répercussions en cascade sur les chaînes logistiques mondiales et sur les nombreuses économies nationales qui dépendent tant des vols internationaux dans les secteurs du tourisme et du commerce.


Elle reconnaît également le rôle crucial que jouent actuellement le secteur du transport aérien et l’Équipe spéciale du Conseil de l’OACI sur la relance de l’aviation (CART) pour faire en sorte que les fournitures et le personnel essentiels puissent continuer à être transportés vers les destinations où leur besoin se fait le plus sentir.


Les pays participants se sont engagés à l’égard d’une stratégie de gestion des risques à plusieurs niveaux pour l’aviation civile internationale, qui soit adaptable, proportionnée, non discriminatoire et guidée par des données scientifiques.


En vue de renforcer la confiance du public dans les voyages aériens, les pays ont insisté sur le fait que, si la vaccination ne doit pas constituer une condition préalable à remplir pour voyager, il est fortement souhaitable qu’elle soit mise à contribution pour faciliter une plus grande mobilité internationale. Ils sont convenus de collaborer avec l’OACI et avec d’autres parties prenantes afin de veiller à l’interopérabilité et à l’accessibilité des applications sécurisées de validation des tests liés à la pandémie, et des certificats de vaccination et de rétablissement.


En outre, les pays se sont engagés à promouvoir, dans toute la mesure possible, une approche harmonisée et inclusive, notamment en réduisant ou en levant les exigences relatives aux tests et/ou à la quarantaine pour les passagers entièrement vaccinés ou rétablis, compte tenu des circonstances différentes de chacun des États et de leurs politiques nationales, conformément aux recommandations en vigueur de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).


Les autres engagements visent principalement à garantir la durabilité à long terme du secteur du transport aérien, en veillant à sa résilience future en cas de nouvelles épidémies de maladies infectieuses, mais aussi en tenant compte de la nécessité de relever le défi des changements climatiques.


Un autre accord a été trouvé au sujet de l’aide financière nécessaire pour soutenir les exploitants aériens et les autorités de réglementation dans les prochains mois, qui seront décisifs pour la relance du secteur, et des grandes priorités à respecter en matière de sécurité et de facilitation des passagers à mesure que le réseau aérien mondial retrouve sa pleine capacité opérationnelle.


Orientant les délibérations des États afin qu’ils parviennent à des accords, le Président du Conseil de l’OACI, M. Salvatore Sciacchitano, a indiqué que la Déclaration qui en découle « témoigne de notre solidarité et de notre détermination, et envoie un message politique fort à la communauté internationale et aux économies de la planète. »


« Les participants ont fait preuve d’une mobilisation et d’un engagement remarquables, et je tiens à les remercier sincèrement de leurs précieuses contributions, grâce auxquelles la Conférence a été couronnée de succès. »


Dans son allocution de clôture, le Secrétaire général de l’OACI, M. Juan Carlos Salazar, a mis l’accent sur ce moment crucial dont pourraient profiter les gouvernements pour revoir et préciser les restrictions liées à la pandémie qu’ils imposent aux voyageurs aériens internationaux.


« Les résultats de la Conférence sont urgents pour les millions de personnes aux quatre coins du monde dont les moyens de subsistance dépendent tant des capacités et de la portée de l’aviation mondiale. Ils sont aussi extrêmement importants pour la relance de l’économie et de la chaîne logistique mondiale au sens plus large, ainsi que pour les besoins socio-économiques les plus fondamentaux de tous les États membres de l’OACI », a-t-il souligné.


La Conférence de haut niveau de l’OACI sur la COVID-19, qui s’est tenue du 12 au 22 octobre 2021, a réuni 129 États et 38 organisations internationales, dont des partenaires clés comme l’OMS et l’OMT.

 

Ressources pour les rédacteurs

Portail de l'OACI sur la COVID-19
Déclaration

 

À propos de l’OACI
Institution spécialisée des Nations Unies, l’OACI a été créée par des gouvernements en 1944 pour appuyer leurs activités diplomatiques dans le domaine du transport aérien international. Depuis lors, les pays ont adopté, dans le cadre de l’Organisation, plus de 12 000 normes et pratiques qui les aident à harmoniser leur réglementation nationale sur la sécurité, la sûreté, l’efficacité et la capacité de l’aviation ainsi que la protection de l’environnement en aviation, et à établir ainsi un réseau véritablement mondial. Les tribunes de l’OACI offrent aussi la possibilité à des groupes du secteur, des organisations non gouvernementales de la société civile et d’autres acteurs du transport aérien officiellement reconnus de faire valoir leurs avis et leurs idées auprès des décideurs publics.


À propos de la Conférence HLCC
Toute l’information sur la conférence


À propos de la CART
L'équipe spéciale du Conseil de l'OACI sur la relance de l'aviation (CART) a été établie en mars 2020 pour fournir des orientations pratiques et harmonisées à l’intention des gouvernements du monde et des exploitants du secteur en vue de faire redémarrer le secteur du transport aérien international et de surmonter les effets de la COVID-19 de façon

 

Informations générales : 

communications@icao.int 

Twitter: @ICAO 

 

Personne à contacter pour les médias :

William Raillant-Clark
Administrateur des communications
wraillantclark@icao.int
+1 514-954-6705
+1 514-409-0705 (mobile)
Twitter: @wraillantclark

LinkedIn: linkedin.com/in/raillantclark/

 

 

Share this page: