L’OACI et l’ONUDC intensifient leurs efforts conjoints en matière de sûreté et de lutte contre le trafic et le terrorisme internationaux

Réunis aujourd’hui à Londres, la Secrétaire générale de l’OACI, Mme Fang Liu, et le Directeur exécutif de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC), M. Yury Fedotov, ont signé un nouvel accord visant à renforcer l’appui que leurs deux organismes offrent conjointement aux États en matière de sûreté de l’aviation et de lutte contre les problèmes liés à la criminalité transnationale et au terrorisme.

 

Montréal et Londres, le 2 mai 2018 – La Secrétaire générale de l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), Mme Fang Liu, et le Directeur exécutif de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC), M. Yury Fedotov, ont fait un pas important aujourd’hui pour renforcer les efforts mondiaux de lutte contre le terrorisme international et la criminalité transnationale.


Réunis à Londres, ces deux hauts responsables ont signé un nouveau protocole d’accord qui améliorera considérablement la coopération et l’échange d’informations entre leurs organismes sur des questions de sûreté prioritaires relatives au contrôle frontalier, au maintien de l’ordre et à la justice pénale.


« Ce protocole d’accord vise, entre autres priorités essentielles, à améliorer la portée et l’efficacité des mesures actuellement prises pour protéger l’aviation contre les actes de terrorisme et d’intervention illicite, le trafic et d’autres menaces en matière de sûreté », a expliqué Mme Liu, qui était accompagnée de M. Sylvain Lefoyer, Directeur adjoint de l’OACI chargé de la sûreté de l’aviation et de la facilitation, tout au long de sa mission à Londres.


« Dans cette optique, il est essentiel que l’OACI et l’ONUDC favorisent le développement à plus grande échelle d’une culture de la responsabilité collective et l’adoption de mesures concertées et efficaces face à ce type de menaces, tout en continuant de simplifier et de rationaliser les formalités de congé pour la grande majorité des passagers légitimes de notre réseau », a-t-elle souligné.


« Le partenariat entre l’ONUDC et l’OACI peut contribuer à renforcer les capacités des forces de l’ordre postées aux aéroports, quel que soit la nature du pays (d’origine, de transit et de destination), en ce qui concerne la détection et l’interception de drogues, de produits illicites et de malfaiteurs », a fait observer M. Fedotov. « Cela est capital dans la mesure où les trafiquants et les passagers à haut risque cherchent à exploiter de nouveaux moyens de mener leurs activités criminelles, et où la croissance constante du nombre de passagers, conjuguée à l’augmentation de la connectivité, présentent de nouveaux défis à relever pour contrecarrer le transport de drogues et d’autres produits illégaux acheminés par divers moyens : passagers, bagages, fret aérien, aéronef privé, colis postal ou colis express ».


Le nouveau protocole d’entente OACI-ONUDC s’appuiera sur des initiatives de coopération passées entre les deux organismes onusiens, qui collaborent très étroitement et de façon satisfaisante sous l’égide du Comité contre le terrorisme de l’ONU pour mettre au point le programme de renseignements préalables concernant les voyageurs (API) et des directives connexes. L’OACI définit les normes internationales du programme, qui a notamment des incidences pratiques sur le Projet de communication aéroportuaire (AIRCOP) de l’ONUDC, mis en œuvre en partenariat avec l’Organisation mondiale des douanes (OMD) et l’Organisation internationale de police criminelle (INTERPOL).


Ce nouvel accord devrait appuyer les efforts déployés par les deux organismes pour répondre de manière coordonnée aux défis nouveaux qui se présentent, par exemple, l’évolution constante des exigences de sûreté et l’augmentation de la mobilité internationale. Il reconnaît également leurs priorités communes en matière de solutions plus durables pour la facilitation des voyages, par exemple la sécurisation des documents de voyage, la gestion de l’identité des citoyens et l’établissement de normes internationales pour l’échange de données sur les passagers.
 

 

 

Ressources pour les rédacteurs


À propos de l’OACI


Institution spécialisée des Nations Unies, l’OACI a été créée en 1944 pour promouvoir le développement sûr et ordonné de l’aviation civile internationale dans le monde. Elle établit les normes et les règles nécessaires à la sécurité, à la sûreté, à l’efficacité et à la capacité de l’aviation ainsi qu’à la protection de l’environnement en aviation, parmi ses nombreuses autres priorités. Elle est en outre l’instrument de la coopération entre ses 192 États membres dans tous les domaines de l’aviation civile.


Objectif stratégique de l’OACI « Sûreté et facilitation »
Initiative de l’OACI « Aucun pays laissé de côté »

  

 

Pour de plus amples informations, contacter :

 

Anthony Philbin
Chef, Communications
aphilbin@icao.int
+1 514-954-8220
+1 438-402-8886 (mobile)
Twitter: @ICAO

 

William Raillant-Clark
Administrateur des communications
wraillantclark@icao.int
+1 514-954-6705
+1 514-409-0705 (mobile)
Twitter: @wraillantclark

LinkedIn: linkedin.com/in/raillantclark/

 

Share this page: