Progrès notables à la Semaine de la sûreté de l’aviation de l’OACI en matière de coordination des réponses à la mobilité des terroristes et aux menaces émergentes

Le Sous-ministre canadien des transports, M. Michael Keenan ; le Président du Conseil de l’OACI, M. Olumuyiwa Benard Aliu ; et la Secrétaire générale de l’OACI, Mme Fang Liu, à l’ouverture de la deuxième Conférence de haut niveau sur la sûreté de l’aviation (HLCAS/2) de l’OACI. Cet important événement de sûreté a formulé d’importantes recommandations aux 192 États membres et au Secrétariat de l’OACI, qui seront examinées l’année prochaine par la 40e Assemblée de l’Organisation.

 

Montréal, le 30 novembre 2018 – Cette semaine, la sûreté des opérations du transport aérien mondial a franchi une étape importante grâce à une série de nouveaux accords et aux recommandations actuellement élaborées à la Semaine de la sûreté de l’aviation 2018 de l’OACI par les autorités et les organismes chargés de la sûreté les plus en vue dans le monde.

 

Plus de 500 délégués représentant 107 pays et 22 organisations internationales qui participent à  la deuxième Conférence de haut niveau sur la sûreté de l’aviation (HCLAS/2) ont finalisé des recommandations en vue de l’élaboration de nouvelles normes et stratégies en matière de sûreté qui seront examinées l’an prochain par la 40e Assemblée de l’OACI. Ces recommandations ont été reprises dans le communiqué HLCAS/2 approuvé par les délégués de haut niveau présents.

 

La conférence a été ouverte par le Président du Conseil, M. Olumuyiwa Benard Aliu, et le Sous-ministre canadien des transports, M. Michael Keenan.

 

Dans son propos liminaire, le Président du Conseil a relevé l’importance de l’échange de renseignements et le fait que « l’environnement actuel des menaces est plus que jamais dynamique, varié et complexe ». Il a demandé à la Conférence HLCAS/2 d’élaborer des mesures de sûreté efficaces, efficientes, viables d’un point de vue opérationnel et durables sur les plans économique et opérationnel, et qui tiennent compte de l’incidence sur les passagers et sur le commerce légitime.

 

À cet égard, les domaines sur lesquels il a insisté sont notamment les menaces internes et les systèmes d'aéronef télépilotés (RPAS), les attaques chimiques, biologiques et radiologiques (CBR), et les vulnérabilités de la cybersécurité.

 

« Notre message au monde ne saurait être plus clair », a souligné Mme Fang Liu, Secrétaire générale de l’OACI, dans le discours de clôture de la conférence. « C’est avec détermination, ambition, et dans un objectif unique que l’OACI et ses États membres, l’industrie et nos autres partenaires, font face aux menaces qui pèsent sur l’aviation civile ».

 

Elle a aussi mis l’accent sur la nécessité de trouver un juste équilibre entre l’efficacité des mesures de sûreté et leurs conséquences sur la clientèle du transport aérien, en relevant que « par souci pour les consommateurs, il est absolument indispensable que nous apportions des solutions aux risques de sûreté, en créant le moins d’inconvénients pour le passager ou l’expéditeur. Toute autre démarche ne serait pas durable ».

 

Mme Liu a conclu son propos en rappelant aux experts et aux hauts responsables présents que « la véritable mesure du succès de la Semaine de la sûreté de l’aviation tient en définitive à l’efficacité et à la durabilité de la prévention des actes d’intervention illicite dans l’aviation civile ».

 

La Conférence HCLAS/2 a été précédée du deuxième Symposium sur la sûreté de l’aviation dans le monde (AVSEC2018) au cours duquel l’industrie, les universitaires et les experts des États se sont collectivement penchés sur l’innovation en matière de sûreté et les priorités de la mise en œuvre. 

 

Ressources pour les rédacteurs


À propos de l’OACI


Institution spécialisée des Nations Unies, l’OACI a été créée en 1944 pour promouvoir le développement sûr et ordonné de l’aviation civile internationale dans le monde. Elle établit les normes et les règles nécessaires à la sécurité, à la sûreté, à l’efficacité et à la capacité de l’aviation ainsi qu’à la protection de l’environnement en aviation, parmi ses nombreuses autres priorités. Elle est en outre l’instrument de la coopération entre ses 192 États membres dans tous les domaines de l’aviation civile. 
 

Communiqué de la Conférence HLCAS/2
Objectif stratégique Sûreté de l’aviation de l’OACI

Initiative Aucun pays laissé de côté de l’OACI      

 

Pour de plus amples informations, contacter :

 

Anthony Philbin
Chef, Communications
aphilbin@icao.int
+1 514-954-8220
+1 438-402-8886 (mobile)
Twitter: @ICAO

 

William Raillant-Clark
Administrateur des communications
wraillantclark@icao.int
+1 514-954-6705
+1 514-409-0705 (mobile)
Twitter: @wraillantclark

LinkedIn: linkedin.com/in/raillantclark/

 

 

Share this page: