Le Président du Conseil encourage le Nicaragua à rester un chef de file du développement de l’aviation

À l’invitation du Gouvernement, le Président du Conseil de l’OACI, M. Olumuyiwa Benard Aliu (à gauche), s’est rendu en mission au Nicaragua pour prononcer une allocution à l’occasion de l’inauguration de radars primaire et secondaire et tenir une série de réunions de haut niveau. M. Carlos Salazar Sánchez, Directeur général de l’Institut nicaraguayen d’aviation civile (INAC), M. Laureano Ortega, Président de la Commission pro-Nicaragua et représentant de la Présidence, et M. Jorge Vargas Araya, Président exécutif de la Corporation des services de navigation aérienne d'Amérique centrale (COCESNA), étaient présents à l’inauguration.

 

Selon le Programme universel OACI d’audits de supervision de la sécurité, le Nicaragua a un taux de mise en œuvre effective des normes et pratiques recommandées de 94,09 %, ce qui en fait l’un des dix États ayant le meilleur taux. Il a aussi réalisé à 100 % la mise en œuvre de la navigation fondée sur les performances (PBN) et la certification de ses aérodromes internationaux.

 

Au cours des cinq dernières années, le trafic aérien du Nicaragua, calculé en fonction des départs, a connu une croissance annuelle moyenne de 47 %, ce qui est d’une portée décisive pour la valorisation stratégique de son industrie touristique et traduit bien l’engagement du Nicaragua envers le développement de son secteur aéronautique, auquel s’ajoutent ses efforts visant la libéralisation des services aériens.

 

Lors de l’inauguration, le Président du Conseil de l’OACI a encouragé d’autres pays de la région à suivre l’exemple du Nicaragua qui est résolument engagé envers le développement de son secteur aéronautique national et du réseau mondial d’aviation civile.

 

« L’inauguration de cette infrastructure essentielle est un pas en avant pour la navigation aérienne dans votre pays, et elle symbolise aussi les progrès continus et cruciaux que vous avez accomplis dans tous les aspects de votre secteur aéronautique », a fait observer M. Aliu. « Ces réalisations démontrent une compréhension profonde du rôle clé de l’aviation comme catalyseur d’un développement socio-économique durable et de l’extrême importance de la conformité aux normes de l’OACI pour le développement de la connectivité aérienne ».

 

Par ailleurs, le Nicaragua a donné une impulsion exceptionnelle aux initiatives de l’OACI dans la région, en particulier celles lancées par le Bureau régional Amérique du Nord, Amérique centrale et Caraïbes (NACC) dans le cadre de la campagne « Aucun pays laissé de côté ».

 

La mission de M. Aliu au Nicaragua, qui s’est déroulée du 8 au 12 avril 2018, comprenait aussi des réunions de haut niveau avec le Conseil exécutif de la COCESNA. Y ont pris part le Ministre de la défense du Honduras, M. Marlon Pascua, le Ministre des travaux publics et des transports du Costa Rica, M. Germán Valverde González, les Directeurs généraux des administrations de l’aviation civile du Belize et du Guatemala, le représentant d’El Salvador à la COCESNA, le Représentant du Panama et du Groupe de rotation d’Amérique centrale au Conseil de l’OACI, M. Germinal Sarasqueta, ainsi que la Directrice du transport aérien de l’INAC, Mme Eveling Arauz.

 

Le Président du Conseil a assisté à la signature par la COCESNA d’une lettre d’intention visant la mise sur pied d’un groupe régional d’enquête sur les incidents et les accidents dans la région Amérique centrale. Il a également été témoin de la signature d’un Protocole d’accord de coopération entre la COCESNA, l’Agence pour la sécurité aéronautique en Amérique centrale (ACSA) et l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), avant d’effectuer une visite des installations aéronautiques de la COCESNA.

 

Au cours de la mission, M. Salazar a confirmé à M. Aliu l’engagement du Nicaragua relatif aux plans de travail en matière de sûreté et de facilitation, qui sont destinés à améliorer la mise en œuvre effective des normes de l’Annexe 17 et des dispositions de l’Annexe 9 ayant trait à la sûreté dans le domaine de l’aviation. Ces travaux ont été coordonnés par l’équipe de sûreté de l’aviation de l’INAC avec le concours de M. Ricardo G. Delgado, expert régional, Sûreté de l’aviation et Facilitation, du Bureau NACC, qui accompagnait M. Aliu pendant sa mission.

Share this page: