Sécurité

La sécurité de l’aviation est au coeur des objectifs fondamentaux de l’OACI. L’Organisation s’efforce en permanence, en étroite collaboration avec l’ensemble de la communauté du transport aérien, d’améliorer les bons résultats de l’aviation dans le domaine de la sécurité, tout en maintenant un niveau élevé d’efficacité, au moyen des activités suivantes :
    1. Élaboration de stratégies de portée universelle, présentées dans le Plan pour la sécurité de l’aviation dans le monde et le Plan mondial de navigation aérienne ;
    2. Élaboration et mise à jour de normes, pratiques recommandées et procédures visant les activités de l’aviation civile internationale, énoncées dans seize Annexes à la Convention de Chicago et quatre recueils de Procédures pour les services de navigation aérienne (PANS). Ces normes sont complétées par une cinquantaine de manuels et de circulaires contenant des orientations sur leur mise en oeuvre ;
    3. Surveillance des tendances et des indicateurs en matière de sécurité. L’OACI vérifie l’application de ses normes, pratiques recommandées et procédures au moyen de son Programme universel d’audits de supervision de la sécurité. Des outils perfectionnés ont également été créés pour recueillir et analyser une large gamme de données sur la sécurité, afin de recenser les risques actuels et émergents ;
    4. Mise en place de programmes ciblés pour résoudre les carences de sécurité et d’infrastructure ;
    5. Réaction efficace aux perturbations du système d’aviation dues à des catastrophes naturelles, des conflits ou d’autres causes.
Dans toutes les activités hautement coordonnées qu’elle déploie pour la sécurité, l’OACI s’efforce de proposer des mesures pratiques et réalisables pour améliorer la sécurité et l’efficience de tous les secteurs du système de transport aérien. L’aviation, dont l’une des grandes réalisations est la création d’un réseau de transport aérien extrêmement sûr et efficace, peut ainsi continuer à jouer un rôle de premier plan à l’appui des priorités économiques et sociales de la planète.
Share this page: